VICTIMES OU TÉMOINS, DONNEZ L'ALERTE COMPOSEZ LE 17 / 112 OU 3919

MESURES ET INITIATIVES POUR AIDER LES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES

Personne n’a le de droit de :
- dévaloriser
- insulter
- frapper
- imposer un rapport sexuel


Si vous êtes victime de violence que vous soyez ADULTE ou ENFANT ne subissez pas ces actes : En cas d’urgence, appelez le 17, la gendarmerie est à votre écoute 24H/24H.


Quelles autres mesures peuvent vous aider si vous êtes victime de violences conjugales ?


1 - Des lignes d’écoute et d’urgence maintenues :

* les services de gendarmerie (17 ou 112), * les pompiers (18 ou 112) * le Samu (15) restent mobilisés en permanence pour répondre aux urgences. * Le numéro d’écoute national du 3919 reste opérationnel du lundi au samedi de 9h/19H * Le n° 115 est également disponible pour demander une mise à l’abri. * votre médecin, * le centre hospitalier de Valenciennes


2 - Des alertes possibles dans les pharmacies, votre interlocuteur saura vous conseiller.


3 - Des alertes en ligne :

s’il est difficile de joindre des plateformes d’appels quand on est à proximité ou sous l’emprise de son compagnon, ou de sa compagne, il est possible de donner l’alerte plus discrètement. La plateforme gouvernementale ARRÊTONS LES VIOLENCES permet ainsi de dialoguer avec les forces de l’ordre de manière anonyme. Il est également possible de déclencher l’alerte via l’application gratuite App-Elles. La fonction « alerte » permet d’envoyer un message d’appel à l’aide à trois contacts préalablement choisis sous forme de SMS, accompagné de sa position GPS et d’une photo prise automatiquement par le téléphone.


4 - Des renseignements en ligne :

retrouvez toutes les informations utiles sur http://stop-violences-femmes.gouv.fr